Toute l’eau et rien que des gouttes

Résidence Antre Peaux 2020
Résidence du 7 au 15 septembre 2020

http://strates-harrisgkekas.squarespace.com/

Durée approximative : 50 minutes

Conception : Harris Gkekas
Musique : Didier Ambact, Seijiro Murayama
Scénographie : Gabriel F
Interprètes : Clémence Dieny, Sara Tan, Harris Gkekas, Nathan Freyermuth

Production : Strates
Coproduction : Fondation Cléo Tiberge-Edrom - Fondation de France, Fondation Royaumont - Pôle de Création Chorégraphique, Pôle Sud-Centre de Développement Chorégraphique National-Strasbourg, Soutien du Centre Chorégraphique National d'Aquitaine en Pyrénées Atlantiques – Malandain Ballet Biarritz, Accueil Studio saison 2019-2020, Le réseau Les Petites Scènes Ouvertes avec le soutien de l’ADAMI

Réalisé avec le soutien du Théâtre du Marché aux Grains, Atelier de Fabrique Artistique, Bouxwiller, de l’Antre Peaux à Bourges, du Studio UMA à Laval et celui de la Fonderie, au Mans.
Remerciements au CND à Lyon, au Studio Danse & Cie et l'Académie Nini Theilade

Fasciné par la poésie et les mythes anciens, Harris Gkekas éprouve la nécessité de les questionner à son tour en entreprenant cette ”pièce-monde” dans laquelle il fabrique sa propre mythologie, et le langage qui va avec. La simplicité du geste étant au cœur de la démarche, c’est par l’insistance même de son parti pris, que le tout s’illumine. Des petits prélèvements sur le quotidien tiennent lieu d’images qui très vite confinent au fabuleux. Chaque geste est un mot, une image, un fragment brut. Cette démarche nous rapproche du langage Pythique qui derrière l’apparence d’un détour, est le seul direct, comme une ligne, un mouvement sans contours qui ne cache ni n’indique mais fait signe.

Plus qu’une trame, ce que nous déplions est une toile au charme étrange. L’opération garde son mystère, et ranime ce qu’éprouverait le consultant des oracles en recevant une réponse énigmatique. Faire poème semble plus que jamais nécessaire face à une modernité frénétique. Le poème demeure le lieu encore possible d’un ralentissement, d’une insurrection contre le temps.

BIOGRAPHIES

Harris Gkekas

Harris Gkekas est originaire du mont Olympe. Il quitte la Grèce à 13 ans pour suivre l'enseignement de Daniel Lommel à Bourges et obtient une bourse de la Fondation A.Onassis. Son parcours professionnel débute à 17 ans avec la compagnie «Aenaon». Il intégrera par la suite le Jeune Ballet International, le Ballet de l'Opéra du Rhin, le Grand Théâtre de Genève et celui de l 'Opéra de Lyon, assurant des rôles de soliste ainsi que de nombreux rôles-titre. Il y reprend des pièces de William Forsythe, Jiri Kylian, Alain Buffard ou encore Mats Ek, Merce Cunningham, Trisha Brown, Dominique Bagouet, Saburo Teshigawara, Jerôme Bel, parmi d' autres. Les créations avec Catherine Diverrès, Maguy Marin, Ralph Lemmon, Félix Ruckert, Christian Rizzo, le poussent à initier sa propre recherche. En 2015, il fonde la compagnie Strates et y développe ses premiers travaux, Yond.Side.Fore.Hind, VWA, Mille présentés entre autres aux Subsistances de Lyon , au KLAP à Marseille et à l'Abbaye de Royaumont.. Depuis 2014 il participe aux créations de Catherine Diverrès Dentro et Blow the Bloody Doors Off, Jour Nuit reprend  le Syndrome Ian  de Christian Rizzo, crée Leçons de ténèbres  avec Yves Noël Genod, New Landscape avec Hervé Robbe, et La fille du Collectionneur de Théo Mercier et la prochaine pièce de Michèle Noiret. Il répond aux commandes chorégraphiques du Ballet du Rhin, CNSMD de Lyon, du CAD de Châteauroux, de l'UCLY de Lyon . Il participe à Dialogues 2 (cursus entre la Fondation Royaumont, le CNSMD de Paris et le CNDC d'Angers) en tant que chorégraphe.

Didier Ambact

Après avoir joué dans des formations post-punk, Didier Ambact fut le batteur de Treponem Pal, groupe Initiateur de la vague metal industriel en France. Lorsque le groupe s’arrête, et après des études de techniques de son à l’INFA, il participe à de nombreux projets projets expérimentaux ou hardcore : Fast Forward, Micropoint, General Dub. Il pérforme une installation sonore performée, Au-delà, ainsi que, Stellaris, spectacle audiovisuel basé sur la position des étoiles. Depuis 2005, il est régulièrement associé aux projets du chorégraphe Christian Rizzo : soit le puits était profond, soit ils tombaient très lentement, car ils eurent le temps de regarder tout autour avec Gérôme Nox, jusqu’à la dernière minute on a espéré que certains n’iraient pas, Opéra(tion) Remix, Trio avec Wouter Krouker, mon amour avec Gérôme Nox, Bruno Chevillon et Mark Thompkins, ni cap, ni grand canyon pour le ballet de l’opéra de Lyon (2009).d’après une histoire vraie avec le batteur et sound designer King Q4, et Magma . En 2018 il entame une nouvelle collaboration avec Liam Warren. Il est impliqué dans toutes les créations d' Harris Gkekas depuis 2016 en créant VWA, Mille 2017  Plateaux 2018, Oraison Double 2019.

Nathan Freyermuth

Après des études au CNSM de Lyon, il fonde en 2010 la Being Cie, puis en 2014 le collectif La Tierce. Il danse pour la Cie ADN Dialect, le collectif loge 22, Pierre Droulers, Yuval Pick, Emma Martin, Ali Salmi/Osmosis cie, et actuellement pour Catherine Diverrès pour « Blow the Bloody Doors Off » et « Jour et Nuit » . En 2015 il co-fonde avec Bénédicte Le Lamer l’Association b&n et créent ensemble Oratorio Pavese/Voi Mortali en 2017 et Oratorio Pavese/ L’inconsolable en 2018.

Clemence Dieny

Clemence Dieny se forme au Conservatoire National Supérieur de Paris en danse contemporaine ( 2012 à 2017 ). Elle poursuit sa formation avec le parcours Etudianse, où elle rencontre différents chorégraphes : Rachid Ouramdane, Eduardo Torroja (Cie Ultima Vez), Lucinda Childs et Cristiana Morganti (Cie Pina Bausch). Parallèlement, elle s’investit dans différents programmes chorégraphiques tels que Dialogues et Protoype 4 (fondation Royaumont – H.Robbe) ou Bouge ! (KLAP – M.Kelemenis). Ces différentes expériences l’amènent à travailler en France avec Mathilde Monfreux et Harris Gkekas et à l’étranger avec Christoph Winkler, Judith Sanchez Ruiz et Marie-Lena Kaiser. —

Gabriel F, né en 1981 à Paris. Plasticien, scénographe, engage un travail plastique à dynamique double; une simplification du champ d’investigation et une diversification des moyens déployés, convaincu que le regard même constitue l’œuvre. Une large exposition au Centre d’Art DomaineM était accompagnée du travail critique de l’historien d’art Michel Cegarra. Il collabore notamment avec la cie Strates pour laquelle il créé l’installation Penser l’urgence / Panser l’urgence associée à la pièce Mille et Plateaux.

Seijiro Murayama Percussionniste, Seijiro Murayama travaille en France depuis 1999, après presque 20 ans de parcours musicaux dans le domaine de la musique improvisée. Son travail est focalisé, en particulier, sur la collaboration entre la musique et d’autres activités artistiques : danse (Catherine Diverrès), vidéo (Olivier Gallon), peintures (François Bidault), photos (Purpose.fr), littérature, philosophie (Jean-Luc Nancy, Ray Brassier), performance (Diego Chamy)… Cela ne l’empêche pas d’avoir de nombreux projets purement sonores (avec Jean-Luc Guionnet, Pascale Criton, Eric La Casa, Axel Dörner, Toshiya Tsunoda, Thomas Brinkmann). Pour lui, l’improvisation est un souci artistique majeur même si, en public, il n’exerce pas toujours cette pratique. Son approche est basée sur l’attention à l’espace et au lieu, à l’énergie du public et notamment à la qualité du silence à des niveaux différents (physique, social, ontologique). Il est en train d’approfondir des réflexions notamment sur la question de l’idiomatique et le non-idiomatique, Idioms and Idiots (avec Jean-Luc Guionnet, Mattin, Ray Brassier 2009).

DECOUVRIR

Présentation

Nadir

Concerts / spectacles

Espace pédagogique

Haïdouc

Arts multi-medias

Infoshop

Espace Ressources

UrsuLaB

Biolab

Transpalette

Centre d'art

Houlocène

Studio Corps

Usina-son

Studios de musiques

AntreLab

FabLab