Films / Documentaires

Chaque année il y a une chance sur cent que la Seine déborde, les autorités ont mis en place un plan d’urgence en cas de crue baptisé « Plan Neptune ». La catastrophe n’arrive pas forcément plus souvent hier qu’aujourd’hui, mais elle finit toujours par arriver. Au moment où elle surgit, ils ne restent que deux figures qui ne sont pas affectées par l’effondrement de la structure sociale : le fou et le sage. Ceux-ci ne cherchent pas à fuir ou à tromper la mort mais l’attendent extatiques. Entre les deux ce situe le zouave, le gardien du temple, c’est celui qui malgré la situation désespérée, est assez farfelu pour mener à bien sa mission jusqu’au bout, la fantaisie comme unique bouée de sauvetage.
 
PRODUCTION
BANDITS-MAGES et TAMARA FILMS
 
CREDITS
Réalisateur : Simon Fravega
Images : Marie Losier
Montage : Théophile Gay-Mazas
Son : Alix Gastineau
Décors : Marc Sausset
Mixage : Quentin Aurat
Etalonnage : Yannig Wilmann
 
INTERPRETES
Fantazio
Jackie Raynal
David Legrand
Gérald Kurdian
Claire Doyon
Fabrice Cotinat
 
MUSIQUE ORIGINALE
Fantazio
Antonin Tri-Hoang
Francesco Pastacaldi
 
FICHE TECHNIQUE : 
Durée : 29min52sec
Couleur : couleurs
Image : 16:9
Son : Stereo
Langue originale du film: Français
Version sous-titrées : anglais
Type du film : Fiction expérimentale, film d’artiste
Date de fin de production : Mars 2021
Pays de production : France
 

Demande autorisation film

    Conformément à la réglementation en vigueur, vous devez nous donner votre accord pour recevoir après votre et l'inscription à notre lettre d'information.

Œuvres produites ou co-produites
de 1998 à 2019

_ « Une Lettre », Thierry Kuntzel, coproduction avec la Maison de la Culture et l’École nationale des Beaux- Arts de Bourges (1998-1999)

_ « Paris », Éric Maillet, installation numérique (1999)

_ « Au hasard Belthassar », Sammy Engramer, 12’ (2001)

_ « Catalogue sans raison », Sammy Engramer, site Internet (2001)

_ Christophe Dubois, 6’ (2001)

_ David Lino, 15’  (2001)

_ « BAADERBANK », Jean-Luc André, site Internet (2001)

_ « Fin de représentation », Renaud Auguste-Dormeuil, site internet, coproduction avec la Caisse des Dépôts et Consignations

_ « Bodydouble 17 », Brice Dellsperger, coproduction avec l’École nationale des Beaux-Arts de Bourges (2001) et la Galerie La Box

_ « Projection égocentrique POC(2) Parcours à Obstacle Cinématographique », 2001, Dispositif Super 8 et bande-son, Pascal Leroux, 0,57’

_ « Pieds nus parcourant le grenier POC(4) Parcours à Obstacle Cinématographique Dispositif vidéo et bande-son (double écran) », 2001, Pascal Leroux, 0,55’

_ « Le bond de bonne heure ou le saut du tréteau », 1997/2001, Installation sonore, Pascal Leroux, coproduction avec la Maison de la Culture de Bourges

_ « Buster suite Glissement horizontal pour traveling vertical », 2001, Dispositif super 8 et bande son, Pascal Leroux, coproduction avec la Maison de la Culture de Bourges, vidéo de 0,50’

_ « La Galerie des Monstres », coproduction avec La Berrichone du Salut, un espace d’exposition itinérant

_ « Micro situations », Marika Bührmann, une série de performances filmées (2002)

_ « Paraboles custom », Julien Celdran, installation chez les particuliers (2003)

_ « DV », Hervé Trioreau, installation en coproduction avec Emmetrop (2005)

_ « RAM », de Thierry Guibert, installation inter-active 

_ « Spectrographie », Œuvre collective, projet initié par Ewen Chardronnet

_ « Champ Libre », Pierre Bamford,

_ « L-INK», Lydie Jean-Dit-Pannel, coproduction Ars Numerica avec le soutien de l’ENSA Dijon (2008)

_ « Dialogue Fictif n°9 : Chercher Cinéma » , de La galerie du Cartable 45’ (2008)

_ « The Fallen Artist », Philippe Zunino (avec David Legrand)

_ « BUP Jardin », Nicolas BOONE, coproduction avec l’auteur, 8’42  (2008)

_ « À l’intérieur », Enna Chaton et Stephane Despax

_ « Périgrinations et autres choses », João Tabarra et David Legrand

_ « La Marelle et le épouvantails », David Legrand et Boris Lehman, coproduction DOV Films (2011)

_ « Survival Park, end of the world in Bugarach », Ewen Chardronnet et Elise Charbey, coproduction avec Labomédia, 22’ (2012)

_ « Lunaticus », Marissa Viani Serrano, Résidence EMAN#EMARE, 2’20 (2012)

_ « Les maisons Phénix renaissent toujours de leurs cendres », Sandra Emonet et Myriam Pruvot, en collaboration avec Guillaume Le Baube, photographe et OSP (Open Source Publishing), 4’40 (2011-2013)

_ « Field of broken dream », Guillaume Landron, coproduction (2012-2013)

_ « Paradox », David Legrand, Boris Lehman & Marie Losier, coproduction DOV Films (2013)

_ « Les oreilles sont des points cardinaux », projet Musical-India (échange entre la région Centre et le Tamil Nadu), coréalisation Isabelle Carlier et Fantazio, co-production Emmetrop, 60’ (2013)

_ « The Player – Cloud Berry », Bertrand et Arnaud Dezoteux, coproduction Baldanders Films, 26’24, (2014)

_ « 1973 (cellule pédagogique) », Sammy Engramer, coproduction AAAR

_  « K-9 Topology: I Hunt Nature And Culture Hunts Me », Maja Smrekar (Prix Ars Electronica) 8’36 (2014)

_ « Monts & merveilles », 2014, 45’, Cédric Michel, coproduction Sans Canal Fixe

_ « INTRUDERS », A-LI-CE et Jan Bode, coproduction CICLIC 3’17 (2014)

_ « La Maesta di Duccio », Andy Guérif et Pascal Da Rosa, production Capricci, 1h (2015)

_ « Sounding the Future », Gail Priest, Résidence EMAN#EMARE (2014-2015)

_ « Perspection », Matthew Biederman & Pierce Warnecke, Résidence EMAN#EMARE, 4’01 (2015)

_ « L’ Art de s’égarer », Boris Lehman, David Legrand, et Bruno Tackels, coproduction Dov Film, vidéo de 45’ (2015)

_ « The Temptation of St Anthony », John Sanborn, coproduction avec l’auteur, installation vidéo,35’ (2016)

_ « Phasme », Maeva Ranaïvojaona, coproduction Coktails Productions, Short Film Corner – Festival de Cannes (2016)

_ « Making Circle #7 », Magali Sanheira, 21’02 (2017)

_ « Le Zouave de Neptune », Simon Fravega (en cours de montage) (2017)

_ « Trans*Plant, ma maladie est une création artistique », film du workshop, 9’50, Isabelle Carlier et Quimera Rosa (2017)

_ « Pensées aléatoires », John Sanborn en collaboration avec Pascal Lièvre, coproduction avec l’auteur, installation vidéo (2018)

_ « Universal Ear », Graeme Cole, résidence EMAN#EMARE (2018)

_ « The Siren’s Dream », Aleksandra Niemczyk, résidence EMAP (en cours de post-production) (2018)

_ « Ecosex, User’s Manual », Isabelle Carlier, coproduction La Mule Au Web, 75’ (2019)

_ « Felix in Wonderland », Marie Losier, avec Felix Kubin, production Ecce Film, 49’ (2019)

_ « Bunny Boy’s back », The Residents (2019)

_ « Hot Bodies – Drive In », Gérald Kurdian (en cours de production) (2019)

_  « Octobre à Barcelone », Érik Bullo (2019)

_ « Circulos » de Julien Poisson, Théo Peruchon et Laurent Martin, post-production (2019)

_  « TransPlant, le film à Génialis » de Isabelle Carlier pour l’installation de Quimera Rosa (2019)

_  « Unborn 0X9 » de Shu Lea Chaeng et Ewen Chardronnet, co-production UrsuLab, La Labomédia et Makery

 

Portraits filmés

_ « Roger Cochini », par Philippe Zunino

_ « Mathieu Simon », par David Legrand (2014) 19’

_ « Le Dispositif : Pacôme Thiellement et Thomas Bertay », par Philippe Zunino

_ « Un génie sans talent », par Philippe Zunino

_ « Jean Barberis », par Julien Gasc

_ « FAIRE DE L’ART POLITIQUEMENT, QU’EST-CE QUE ÇA VEUT DIRE ? », conférence de Thomas Hirschhorn, par Philippe Zunino

_ « Solaris, Dominique Blais », par Philippe Zunino

_ « Michel Giroud, un portrait des différents états du JE », par Philippe Zunino

_ « Mon cher Philippe », par Sammy Engramer

_ « Paz Lenchantin », par David Legrand

_ « Marissa Viani Serrano Ocampo », par Philippe Zunino

_ « Bernard Stiegler », portrait en quatre volets, par Philippe Zunino

_ « Boris Lehman », un portrait, par Philippe Zunino

_ « Steve Mackay, Fun House », par Jérôme Fino

_ « The Picnic Near the Lake Shore », Hervé Coqueret, par Philippe Zunino

_ « Mécanique générale », Thierry Guibert, par Philippe Zunino

 

Catalogue de diffusion de films non produits par Bandits-Mages :

_ «Goodbye Gauley Mountains », VOSTFR film Goodbye Gauley Mountains, Beth Stephens avec Annie Sprinkle (2013), 1h10’

_ « The real life of Diana », Clément Baratte, 67’,2018

 

Editions :

_ « Méandres et Média », à propos de l’oeuvre de John Sanborn, directeur de publication : Stephen Sarrazin, 2016

_ « Bunny Boy’s Emails », The Residents, 2019


Si vous êtes intéressé.e.s par l’un des films du catalogue, envoyez un e-mail à : isabelle.carlier@antrepeaux.net. 

Une fable où Donna Haraway à bord d’un vaisseau spatial exerce notre imagination à aller en visite : visiter des mondes en train de se former, pour s’enchevêtrer. Avec, faire entendre, rendre visible et existant les êtres-compagnes qui peuplent ces mondes, tout en faisant référence à la science-fiction, aux féminismes spéculatif, ou à la science Fantasy. C’est aussi pour moi la volonté de fabriquer une histoire drôle, simple et radicale, en entremêlant les voix de mes ami.e.s et des êtres dont je me sens le plus proches avec l’esprit des auteurices qui nous racontent enfin une autre histoire de notre époque. Please, please another story, le tout jouer par des avatars numérique en 3D.

 

Les Paysages de Cristal Black, film créé à l’issue d’une résidence menée en partenariat avec Ciclic, de 2019 à 2020.

Les paysages de Cristal Black est un ensemble de pièces performé proposé par Anne Kawala depuis 2016. Chacun des paysages traversent des questions communes à la programmation d’Emmetrop et à l’autrice. Care, anthropologie, habiter, apprentissage, milieu, tisser, désirs, assembler, pratiques. Cette saga met en scène les aventures de Cristal Black et de ses ami.es qui rejoignent la forêt de la vieille origine depuis l’une des multiples villes qui interconnectées entre elles forment LA ville.

Ce film est une histoire queer de l’environnement ! Il prend racine dans le changement de paradigme suivant : passer de la « Terre comme mère » à la « Terre comme amante ».

 

 

Demande autorisation film

    Conformément à la réglementation en vigueur, vous devez nous donner votre accord pour recevoir après votre et l'inscription à notre lettre d'information.
À partir de ses travaux anthropologiques sur la globalisation des rituels d’ayahuasca, une potion amazonienne psychotrope, Emilia Sanabria s’interrogera sur l’efficacité des dispositifs de guérison. Les rituels d’ayahuasca sont des dispositifs multispécifiques où les rapports humains-plantes/mondes sont en jeu. Ces dispositifs transforment les modes d’attention. Si en occident l’accent est mis sur l’efficacité pharmaceutique de la plante, les pratiques traditionnelles de guérison révèlent l’importance du cadre rituel, de la manière avec laquelle l’espace est tenu et l’importance primordiale du soin donné aux choses.
 
A partir de ses travaux de géographie environnementale, qu’il qualifie volontiers de gaïagraphiques, Denis Chartier s’interrogera sur l’efficacité des dispositifs de réponses à la catastrophe écologique et de guérison du « corps territorial ». Après un bref rappel de ce qui verrouille les propositions d’écologie politique (en Amazonie, dans les conférences internationales, etc.), Il montrera, à travers la présentation des pratiques de viticulteur.e.s en vins naturels de la vallée du Cher et du Beuvron, l’importance primordiale du soin, de sa mise en résonance avec les autres qu’humains, visibles ou invisibles, pour pleinement construire de nouveau modes d’habiter multispécifiques.