Portraits

Découvrez Bintou Dembélé, danseuse et chorégraphe française reconnue comme l’une des pionnières de la danse hip-hop en France. Un échange amical dans lequel elle revient sur sa rencontre avec l’Antre Peaux et son rapport avec la scène artistique.

Site internet de Bintou Dembélé : http://bintoudembele.com/

Résidence réalisée dans le cadre de la Fabrique permanente de création “Mille et un plateaux” en janvier 2021.

Compositeur en électroacoustique, Stéphane Joly est responsable de l’atelier Son à l’École Nationale Supérieure d’Arts de Bourges (ENSA Bourges) et enseignant au Conservatoire en classe de Musique Électroacoustique, il travaille la matière sonore, le field recording et pratique des interviews.

Anaïs Dunn porte son attention sur les qualités intrinsèques des matières, leur poids, leur chaleur, leur déplacement dans l’espace, leurs reflets, leur transparence. En découlent les questionnements et valeurs dans lesquels Anaïs développe son territoire de recherche.

Résidence réalisée dans le cadre de la Fabrique permanente de création “Mille et un plateaux” en février 2021.

Par-delà la Brume est un collectif brumeux de plusieurs personnes naviguant sur les vagues du “KissKerCoeur”. Elles recherchent par la narration spéculative, une manière de penser « le vivre ensemble » ! Emmener avec nous le monde, dans cette possibilité de voir par-delà la matière à travers le langage, la transmission, le partage, l’oralité, l’immatérielle… Tous ces horizons subtils remplis de vie et de possibles.

 

Focus sur le cinéaste belge Boris Lehman que nous accueillons régulièrement à l’Antre Peaux.

Réalisation : Philippe Zunino.
Production : Bandits-Mages – 2011

Tout le monde vous le dira : Boris Lehman est un cinéaste de la première personne. Il fait partie de cette famille mythique et sympathique qui compte aussi les frères ou cousins Brakhage, Mekas, Morder, De Bernardi, Noren, Hernandez, Kawanaka, Guttenplan, Hanoun, Courant ou Akerman, et qui rapproche le cinéma de la littérature intime et de l’autoportrait.
Il a tout fait pour mériter cette parenté: il a souvent été son propre scénariste, son propre opérateur, son propre monteur. Il a enquêté sur lui-même, fait de l’auto-ethnologie. Il a été l’acteur principal de beaucoup de ses films, rayonnant amant dans Couple, Regards, Positions, enquêteur gentiment narcissique dans Babel, pratiquant la mise en abyme (et l’autodérision) dans Homme portant sonfilm le plus lourd. La plupart de ses films sont des autoportraits, je dirais même, en pensant à ce film où on le voit en “homme de terre” ou à cet autre (Masque) où il se fait faire son masque mortuaire, des auto-embaumements.
Oui, mais voilà, Boris accueille aussi les autres, les fait entrer dans ses films, leur fait une place auprès, en face, à côté de lui. Il est l’auteur d’Album 1, film super 8 d’une heure où il filme ses amis et se fait filmer par eux. Et il vient de réaliser Mes Entretiens filmés où il demande à des critiques amis de parler de son cinéma. Bref, il pratique le narcissisme à plusieurs et ses auto-célébrations ont un casting d’enfer.
Après une projection de ces Entretiens filmés à la Cinémathèque française, Jean Rouch s’est dit frappé de ce que les gens y étaient “ridicules et laids”. En voyant le film, je n’avais cessé de penser le contraire: “Étonnant comme Untel et Untel sont bien, jamais ils n’ont été aussi bien”. Boris feint d’interroger ses interlocuteurs sur lui-même mais c’est pour mieux les faire parler d’eux. Son narcissisme libère le leur, les rend plus confiants et plus libres.
C’est sans doute le syndrome de Christophe Colomb ou des Soeurs Tatin: on ne fait jamais ce qu’on croit, on fait même quelquefois le contraire. Boris Lehman croit faire un cinéma en première personne mais peut-être qu’il a en réalité entrepris le meilleur cinéma en deuxième personne de ces trente dernières années.

Dominique Noguez

Nous travaillons actuellement sur les archives photos de Boris Lehman.

Découvrez l’artiste Sophie Hoyle. Artiste et écrivain britannique, ielle aborde dans son travail l’approche intersectionnelle des questions post-coloniales, queer, féministes, du handicap et de la psychiatrie critique.

L’ensemble de son travail sur son vimeo.

Makery l’a rencontré(e) avant sa résidence EMARE – European Media Art Residency – à l’Antre-Peaux de Bourges 

Article Makery FR
Article Makery EN

 

Découvrez la captation d’un morceau du groupe Massive Dub Corporation et leur interview. Ils étaient en résidence Musique Actuelles en décembre 2020.

Captation

Interview

Découvrez le groupe de musique jazz Netflex qui était en résidence en décembre dernier. 

Interviews des artistes du réseau EMAP dans le cadre des Rencontre-s Monde-s Multiples

 

Maria Castellanos (projet Uh513)

Vienne Chan (projet Care Project Administration 2020)

Silvio Vujičić (projet Curtain)

Daniela Mitterberger (projet The Eye Of The Other)

Kat Austen (projet Stranger To The Trees)

Marco Barroti (projet Clams)

Margheritu Pevera (projet Wombs)

Interview des artistes de la Cie Bleu Printemps en résidence pour travailler sur leur spectacle “900 something Days Spent in the XXth Century” les 14 et 18 décembre dernier. 

900 something Days n’est pas conçu pour un lieu spécifique mais pour une pluralité d’espaces potentiels. Nous commençons par chercher un espace urbain et/ou industriel, qu’il soit abandonné ou qu’il ait déjà été réinvesti : les halls de stockage et de chargement, les parkings et les usines, les docks… Contrairement au dispositif scénique théâtral qui se fantasme comme une toile vierge, tous ces lieux sont historiquement, politiquement, fonctionnellement chargés. Ils ont cela de commun qu’ils n’ont pas été conçus pour accueillir de la chorégraphie. Si nous sommes attirés par les ruines architecturales de ces espaces, c’est parce que leurs débris nous offrent des ressources nouvelles auxquelles confronter la danse. Nous prolongeons les traces et l’écho de tous les corps – humains ou non – qui onttravaillé (dans) ce lieu avant nous.

Les Paysages de Cristal Black, film créé à l’issue d’une résidence menée en partenariat avec Ciclic, de 2019 à 2020.

Les paysages de Cristal Black est un ensemble de pièces performé proposé par Anne Kawala depuis 2016. Chacun des paysages traversent des questions communes à la programmation d’Emmetrop et à l’autrice. Care, anthropologie, habiter, apprentissage, milieu, tisser, désirs, assembler, pratiques. Cette saga met en scène les aventures de Cristal Black et de ses ami.es qui rejoignent la forêt de la vieille origine depuis l’une des multiples villes qui interconnectées entre elles forment LA ville.

Découvrez le live solo d’Arnaud Fournier réalisé à la friche le 11 décembre dernier. Et pour aller plus loin, une interview exclusif !

Live

Interview

Résidence réalisée dans le cadre de la Fabrique permanente de création “Mille et un plateaux” en décembre 2020.

“Sous des apparences ludiques, les œuvres de Guillaume Lo Monaco portent la marque d’un regard amer posé sur le monde, nourri d’inquiétudes et de désillusions. Déployé à travers des installations et des œuvres graphiques, son esthétique du faux-semblant dérange les imaginaires sans inscrire son discours dans le registre de la dénonciation frontale. Le spectateur fait face à une contradiction aussi symbolique qu’affective qui l’invite à trouver son propre positionnement face à la violence de l’époque. Des boucliers anti-émeute, supports à un message de liberté ou des jeux infantiles qui virent au cauchemar, suscitent ainsi autant un rire amusé qu’un profond malaise, tout en ouvrant l’espace d’un décalage proprement critique. “

Florian Gaité

 

Résidence d’écriture réalisée dans le cadre de la Fabrique permanente de création “Mille et un plateaux” en décembre 2020.

Tifaine Coignoux est un personnage aux multiples alias récemment diplômé d’un DNSEP à l’Ecole Nationale Supérieure d’Art de Bourges. Elle entame la deuxième écriture d’un récit de science-fiction : un homme aperçoit un arbre au détour d’une route, une adoration passionnée de l’homme à l’arbre se met en place. Les saisons passent allongées, proche de cet arbre, des instants de relations trépidantes et érotiques se passent entre les feuilles, au plus proche du tronc. Cependant, un hiver plus vigoureux arrive, l’été fut si chaud, l’arbre souffre des racines jusqu’à ses hautes branches. L’homme aussi ne se porte pas mieux, son corps est alourdi, ballonné, engourdi. Quand, ces belles rondeurs sont-elles devenues des protubérances ?

Résidence d’écriture réalisée dans le cadre de la Fabrique permanente de création “Mille et un plateaux” en décembre 2020.

Lola Molina est une jeune auteure dramatique. Elle est co-fondatrice avec Lélio Plotton de la Compagnie Léla. En septembre 2020, elle part trois semaines à La Chartreuse avec l’idée d’écrire un monologue pour un acteur. Le projet infuse et prend forme avec les premières pages de «ALBUM», texte résolument théâtral mais qui puise du côté de l’énergie musicale, fait de «morceaux» pour un acteur. Album de musique, album photos, voix d’un acteur/chanteur, voix scénique et confessions au micro. 

Découvrez les artistes qui se cachent derrières les oeuvres de l’exposition Even the rocks reach out to kiss you du Transpalette 

 

Interview de Odonchimeg Davaadorj
Elle y parle de son installation “Good morning, fire!” un ensemble de dessins figurant des êtres hybrides, reliés entre eux par un fil rouge soulignant l’interconnexion entre toutes les espèces du Vivant.

 

Interview de Ema Di Orio
Elle y parle des oeuvres “Volcano”, “Ocean”, “Waterfall” et “Forest”.

 

Interview de Sanjeeyann Paléatchy
À propos de sa série photographique “Véli”.

 

Interview de Aniara Rodado
Elle y parle de son installation “Against Witch/washing” qui traite de la figure de la sorcière et notamment de sa dimension politique.

 

Interview de Baltazar Heisch
Il nous parle de l’oeuvre vidéo “Oferta o Guilho”.

Interview de l’artiste Elena Moaty
Elle y parle des oeuvres “Sans titre” et “Armée de sirènes”, ainsi que de l’écoféminisme.

Interview de l’artiste et écrivaine Ïan Larue
Pendant le confinement, l’artiste a accepté de filmer une petite interview dans laquelle elle parle de son travail et de son rapport à la peinture.

 

 

Découvrez les artistes de la Cie La Pieuvre dans le reportage filmé et diffusé par BIPTV dans l’émission Kaleidoscope du 9 décembre 2020.

Spectacle Whales

Les sons émis par les baleines nous fascinent autant qu’il nous inspirent. Ces voix ancestrales semblent être capables de distordre le temps, de nous plonger dans un état d’introspection où l’espace interne devient immense et dense.
Grâce à la récolte d’enregistrements de baleines à bosse et baleines boréales plus précisément auprès de chercheurs scientifiques en bioacoustique, nous avons construit un répertoire sonore, telle une base de recherche. Véritable étude par l’écoute, nous cherchons à nous familiariser, à ingérer ces sonorités afin qu’elles nous transforment et nous amènent vers la construction d’un imaginaire et d’un langage commun.
Whales se définit comme une expérience immersive pour le spectateur. Nous cherchons à construire un espace où le mouvement est un appel à l’autre et où il devient urgent de se rapprocher. Comment transcrire la sensation de profondeur et d’immensité ? Comment la proposition chorégraphique et sonore vient distordre le temps et l’espace.

Demande autorisation, danse, théâtre et performance

Vous êtes une boîte de production et vous souhaitez visionner une vidéo. Remplissez ce formulaire pour obtenir le mot de passe.
    Conformément à la réglementation en vigueur, vous devez nous donner votre accord pour recevoir après votre et l'inscription à notre lettre d'information.

Retrouvez ci-dessous l’interview complète de l’artiste Bryan Campbell