Les Nids

Informations pratiques :

Étape de création : 
Mardi 27 février à 19h

Horaires d'ouverture : 
Du mercredi au dimanche de 14h à 18h

Pour Lise Thiollier, le nid est à la fois une forme qui accueille la vie, un réceptacle qui retient l’eau de pluie et un symbole pour l’habitat.

L’installation Les nids, déployée dans l’espace du Haïdouc, constitue le prototype d’une sculpture fonctionnelle et utilisable. Elle est réalisée à partir de savoir-faire traditionnels, avec des matériaux naturels et durables. Son design est conçu pour s’éprouver au fil des expositions à venir et s’adapter, à terme, aux conditions de l’espace public.

Les nids prend la forme d’une sculpture « habitable », où venir s’asseoir, se ressourcer, se lover, prendre le temps de l’écoute. Les bandes sonores travaillées par Lise Thiollier en collaboration avec Luize Nezberte nous plonge dans un voyage fait de sel, de crystallisation, de flamands roses et d’énergie. Elle s’inscrit dans la continuité des recherches en cours de l’artiste sur l’exploitation du sel de lithium du désert d’Atacama (Chili).

Dans son ensemble, cette proposition interroge les contradictions de nos modes contemporains d’habiter le monde et nos environnements proches, entre sur-consommation, course à la performance, à la croissance économique, à l’accumulation et aspiration à ralentir dans une décroissance globale. Cet horizon, désirable, est sous-tendu dans Les nids par le principe d’écologie au sens étymologique du terme, à savoir d’étude de l’habitat ; une invitation à revoir notre façon de fonctionner, en prenant le temps, que ce soit celui de l’observation ou bien de l’écoute. À l’échelle de l’œuvre, extension symbolique du nid, il s’agit pour l’artiste de créer un espace propice à l’expérience de l’intimité qui se noue dans la durée depuis sa phase de recherche et d’élaboration jusqu’à son partage par l’usage.