Krafla – Konrad Korabiewski
2. Créations sonores/ 6. Art contemporain/ 7. Cinéma/ Portraits d'artistes

Krafla – Konrad Korabiewski

En partenariat avec le réseau EMAP-EMARE

Pendant les Rencontres Mondes Multiples 2020, l’artiste Konrad Korabiewski nous présentait son projet en cours : Krafla.
Alors qu’il aurait dû être en résidence pendant 2 mois à Bourges dans le cadre de notre partenariat avec le réseau EMAP-EMARE, c’est en ligne qu’ont été, pour cette fois, présentés l’artiste et son travail.

Un paysage sonore cinématographique et une composition hautement atmosphérique, reflétant des circonstances islandaises distinctes, et comprenant des enregistrements d’un vieux message morse de 1976.
Pièce gagnante du concours international d’art sonore “Europe – Un panorama sonore” 2011.

Krafla est une oeuvre à la fois sonore et visuel résultant d’enregistrements réalisés à la centrale géométrique de Krafla, en Islande. Parti à l’écoute des calderas (chaudron en portugais) et du chant des forages, Konrad Korabiewski enregistre et puise les bruits sourds de cette région volcanique jusqu’à 4m de profondeur.

Une nouvelle résidence de création est programmé pour l’automne 2021 à Bourges. Pendant 2 mois, Konrad Korabiewski poursuivra son travail autour du projet Krafla en profitant notamment de la table d’édition 16mm cédée à l’Antre Peaux par Boris Lehman.

 

 

Enregistrements audios sur le terrain : Anna Friz & Konrad Korabiewski, pour la publication de Sonic Voyages paru le 22/09/18 dans le NYT Magazine.

Ce projet a été relayé à l’automne 2018 par le New York Times Magazine dans un article intitulé “Sonic Voyages Issue” répertoriant des voyages à travers le monde, dans des zones constituant des environnements et paysages sonores particuliers, dont l’Islande, en faisant référence aux enregistrements effectués sur le terrain par Anna Friz et Konrad Korabiewski.

Présentation photos : Anna Friz
Projet, musique et réalisation en 2020/2021 : Konrad Korabiewski

Présentation du projet KRAFLA (en cours) lors du festival Werkleitz, Halle (Allemagne)

 

 

En novembre 2020 le média MAKERY rencontre l’artiste : une immersion dans son environnement de création.

Dans les entrailles de la Terre Mère avec Konrad Korabiewski (FR)

Krafla – Concert audiovisuel et installation aux abords de 18 forages et d’une centrale géothermique.
Krafla est une performance électroacoustique en direct, essentiellement composée d’enregistrements recueillis sur le terrain de la centrale géothermique de Krafla, et dans les alentours de cette région de cratères volcaniques du nord de l’Islande. Le concert est accompagné d’une projection vidéo d’un film monochrome en super 16 numérisé, ainsi que d’un montage de photos des environs de Krafla.

 

La centrale géothermique de Krafla comprend de multiples et profonds forages plongeant jusqu’aux vapeurs et sources géo-thermales. Au-dessus de chaque forage, il y a une structure géodésique reliée au réseau de pipelines qui acheminent l’eau et la vapeur vers la centrale. L’apparence de chaque forage varie en fonction de la date et de la profondeur de l’installation, et constitue ainsi une sorte d’instrument de musique doté d’un caractère propre. Les processus d’évaporation et les turbines de la centrale produisent aussi une intense densité sonore. Ces infrastructures industrielles s’inscrivent dans le contexte météorologique de ce territoire de cratère volcanique, sujet à des vents très puissants et à un épais brouillard. Krafla explore ainsi la relation entre ces forces humaines et non humaines.

Une nouvelle version du projet a été présentée dans le cadre du Festival Werkleitz, à Halle, en Allemagne le samedi 26 juin 2021 :

"La centrale de Krafla comprend de nombreux forages profonds pour accéder à la vapeur et aux sources géothermiques ; le sommet de chaque forage est enfermé dans une structure géodésique et relié à un réseau de canalisations qui achemine la vapeur et l'eau vers les différentes parties de la centrale. Chacun de ces forages a un caractère très particulier en fonction de l'âge et de la profondeur de l'installation, et fonctionne ainsi comme une sorte d'instrument de musique industriel ayant sa propre personnalité. Les processus d'évaporation et les turbines électriques produisent également une densité sonore intense. Ces infrastructures industrielles s'inscrivent dans le contexte de la météo et du terrain de la caldeira, sujet à des vents intenses et à un brouillard épais. Krafla cherche à explorer les relations entre ces forces humaines et extra-humaines.

Le projet émerge du "Sonic Voyages Issue" de l'automne 2018 du New York Times Magazine, qui met l'accent sur les voyages dans des régions du monde basées sur des attractions ou des propriétés sonores. Il présente des paysages sonores provenant de 11 sites dans le monde, dont l'Islande, avec des enregistrements de terrain d'Anna Friz et Konrad Korabiewski. "
- Source : Werkleitz.de

Konrad Korabiewski (né à Łódź en 1978) est un compositeur expérimental et artiste multimédia danois, polonais et islandais résidant actuellement en Islande de l’est, qui a reçu de nombreux prix. Reconnu pour son aptitude à transgresser genres et arts des médias, ses œuvres sonores, ses musiques de film, ses installations et ses œuvres radio et multi-médias sont fortement ancrées sur un territoire spécifique. L’atmosphère musicale qu’il compose est sombre, intense, et confère une dimension particulière à l’espace musical, voire parfois un caractère méditatif, dans lequel la distorsion exprime une profonde émotion, suscitant et focalisant l’attention au sein de ces scenarii sonores minimalistes. Parmi les nombreuses récompenses et bourses qui lui ont été attribuées, Konrad Korabiewski a reçu le prestigieux prix du Berliner Künstlerprogramm du DAAD, ainsi qu’une bourse de recherche, et a été nominé pour deux prix des arts des médias : le European Sound Art Award (anciennement connu sous le nom de Deutsche Klangkunst-Preis), ainsi que pour le Marler Videokunst-Preis en Allemagne. Il est titulaire d’un Master en composition de musique électronique de l’académie royale de musique de Aarhus au Danemark. Il a fondé et dirige actuellement le Skálar | Sound Art | Experimental Music,à  Seyðisfjörður, en Islande. Il est aussi curateur indépendant et chercheur associé au département du film et des médias numériques de l’université de Californie, à Santa Cruz, et il est également membre de la société des compositeurs danois depuis 2004.

 

Programmation associée

Pas de programmation associée

DECOUVRIR

Présentation

Nadir

Concerts / spectacles

Espace pédagogique

Haïdouc

Arts multi-medias

Infoshop

Espace Ressources

UrsuLaB

Biolab

Transpalette

Centre d'art

Houlocène

Studio Corps

Usina-son

Studios de musiques

AntreLab

FabLab