Autour du projet « Sans-titre »

Partner

Et si vous aviez la capacité de recréer vos rêves à l’aide de l’intelligence artificielle, à quoi ressembleraient-ils ? Le projet artistique de Lucía Peluffo repose sur cette question. 

Pendant quelques heures, Lucía Peluffo vous ouvre les portes de son laboratoire où art et science se mêlent et s’entremêlent. Une occasion unique d’échanger autour d’un projet artistique et scientifique sur le rêve et le sommeil.

« Sans-titre » — Lucía Peluffo

Le projet « Sans-titre » cherche à recréer des images qui seraient nées d’une source inaccessible, intouchable, des images de rêves.

Après une heure et demie de sommeil, le cerveau se réactive de la même manière que lorsqu’on est réveillé·e. On entre alors dans l’étape du REM (ou sommeil paradoxal) où le cortex préfrontal, responsable du filtre de jugement logique, s’éteint. Ensuite, l’hippocampe s’allume avec la partie responsable des émotions. Le REM a cette capacité : il nous permet d’identifier des associations étranges et de faire des connexions que nous n’aurions jamais créées en étant éveillé·e.

“Depuis dix ans, j’ai appris à écrire mes rêves en étant à moitié endormie. Je me sers aujourd’hui de ces textes détaillés pour produire un projet à base d’images, de sons, d’études et manipulations de mon sommeil, afin de créer une expérience immersive faisant des ponts entre recherches scientifiques et expériences personnelles. Les images sont notamment créées à partir de logiciels d’intelligence artificielle. Comme le cerveau, ces outils créent des images à partir d’un réseau énorme de références et connexions. Des images impossibles, que l’on ne pourrait jamais créer consciemment ou volontairement.”