LITTÉRAGRRRLZ

Biographies

Claire Finch
Claire Finch est écrivain.e des manifestes et protocoles gouines pour un monde post-apocalypse, doctorant.e en Études de genre à l'Université de Paris 8 et enseignant.e aux Beaux-Arts de Nantes. Ielle a présenté son travail à l'ICA Londres, Badischer Kunstverein Karlsruhe, le Centre Pompidou Paris ou encore *Duuu radio Paris. Ses derniers projets incluent I Lie on the Floor (After 8 Books 2021) et Kathy Acker 1971-1975 (Editions Ismael 2019). Ielle a plein de sentiments extrêmes à gerber et à gueuler ensemble.

Dominique Gilliot
Entre pop-culture et pop-philosophie, Dominique Gilliot développe un travail qui déconstruit avec humour et poésie certains codes et certaines valeurs qui paraissent aller de soi. Diplômé·e des Beaux-Arts de Cergy-Pontoise et post-diplômé·e des Beaux-Arts de Lyon, Dominique Gilliot a performé dans de nombreux lieux d’art contemporain en France et à l’étranger. Depuis quelques années, iel a transporté sa pratique performative vers le spectacle vivant, et a notamment été artiste associé·e à la Ménagerie de Verre en 2019. 

OXYTOCINE
Bestiole synthétique auto-enfantée dans le plaisir, OXYTOCINE en fait trop avec moins que R et accouche en .txt (rap, poésie) .mp3 (musique électronique, chanson française, pop) & .img (clips documentaires, expérimental, art numérique) sur l'instrumentale. Via son alter-égo audiovisible, l'artiste autodidacte & transmédiums Julia Maura porte un regard incisif sur les questions de pouvoir, de seXe, de genre, sur les « nouvelles » technologies et sur leurs hybridations respectives. C’est pour donner forme sensible et émotive à ces questions qu’elle a « dropped out » de l’EHESS : son projet navigue entre pop et théorie. Certains de ses films ont été multi-primés en festivals internationaux et son projet OXYTOCINE circule entre art contemporain, scène indépendantes et espaces militants.

Anouchka Oler Nussbaum
Les vidéos et performances d’Anouchka Oler Nussbaum sont à la fois des tours de magie, des numéros de stand-up et de la philosophie expérimentale. Les sculptures, objets, animaux et humain.e.x.s qui y prennent part mènent ensemble de jouissives quêtes heuristique. Iels investissent de grandes questions comme l’amour, l’angoisse ou le mode de vie à la recherche de manières d’être au monde, d’être à soi qui soient exutoires, réparatrices, émancipatrices.
Née à Saint Malo en 1988, Anouchka Oler Nussbaum grandit dans une succession de maisons en construction. Elle obtient un MFA du Piet Zwart Institute de Rotterdam en 2012 et participe au post diplôme de l’ENSBA Lyon en 2015. Elle vit et travaille aujourd'hui à Bruxelles où elle a co-fondé feeelings en 2017, un artist-run-space travaillant sur des préoccupations économiques et affectives. Elle a présenté et développé son travail dans le cadre d'expositions, d'événements collectifs et de résidences.

Rebecca Chaillon 
Rébecca Chaillon est metteuse en scène, autrice, performeuse. D’origine martiniquaise, elle rejoint Paris pour des études d’arts du spectacle et le conservatoire du XXe. De 2005 à 2017, elle travaille au sein de la compagnie de débat théâtral Entrées de Jeu dirigé par Bernard Grosjean et dans sa propre structure : La compagnie Dans Le Ventre qu’elle fonde en 2006. Rébecca Chaillon est représentée chez L’Arche par Amandine Bergé et écrit les textes, danse et performe dans la création de Delavallet Bidiefono : Monstres/On ne danse pas pour rien, tout en continuant à travailler avec Yann Da Costa dans Loveless et Les Détaché.e.s, avec Gianni-Grégory Fornet dans Oratorio Vigilant Animal, Anne Contensou pour Elle/Ulysse, Arnaud Troalic dans Polis.

When she talks, I hear the revolution
In her hips, there’s revolution
When she walks, the revolution’s coming
In her kiss, I taste the revolution
Rebel Girl de Bikini Kill

Au début des années 90 émerge le RIOT GRRRL,  un mouvement musical dénonçant le viol, la violence domestique, la sexualité, le racisme, et célébrant la montée en puissance des femmes. Entre le punk rock et le rock alternatif, le message est clair : la révolution. Maintenant.

En 1991, le groupe Bikini Kill écrit le RIOT GRRRL MANIFESTO : « PARCE QUE nous voulons qu’il soit plus facile pour les filles de voir/entendre le travail des autres afin que nous puissions partager des stratégies et nous critiquer/applaudir mutuellement. PARCE QUE nous devons nous approprier les moyens de production afin de créer nos propres significations. » C’est un message d’empouvoirement qui a résonné dans les mouvements militants jusqu’à l’ensemble des médiums artistiques. Promouvoir le travail des artistes féministes, leur apporter des moyens de collaborer est à la fois un projet artistique et politique. Si le digital a démocratisé le partage d’écriture, permettant à chacun·e une diffusion de sa voix et de ses particularités, il nous faut des espaces-temps pour créer, applaudir et critiquer collectivement. LITTÉRAGRRRLZ a pour volonté de participer à la création d’un de ces territoires d’expérimentation et d’autonomisation féministes et collaboratifs.

En complicité avec le Festival Sonic Protest

Programme 

Vendredi 1er avril

20h – Haïdouc
Projection suivie d’une rencontre avec l’artiste
Le Continnum Bleu un film Magali Dougoud

Le Continnum Bleu (anciennement the Womxn Waves I-II-III), work in progress, (40’), 2021

Cette vidéo s’intéresse aux femmxs qui ont été tuées ou qui sont mortes dans les cours d’eau de la ville de Berlin. Parmi elles, on retrouve des figures historiques comme Rosa Luxembourg ou Ana anderson. Une population a émergé de cette violence et de ces pertes : les Womxn Waves. Selon les scientifiques, elles auraient perdu le souvenir de silencer dans leur ADN l’un de leurs chromosomes X, ce qui aurait altéré leur identité et changé leur forme. Dans une approche poétique et une esthétique narrative proche de la fiction spéculative, la vidéo montre la violence dirigée contre les femmxs et la met en corrélation avec la domination exercée par l’Homme sur la nature.

20h40 – Haïdouc
Rencontre avec Magali Dougoud 
Magali Dougoud (1986, CH) est une artiste basée à Lausanne, en Suisse. Elle est diplômée avec un master en arts visuels de la HEAD-Genève et de l’HKB-Berne. En 2012, elle a fondé l’espace d’art indépendant Urgent Paradise, qu’elle a co-curaté pendant 7 ans. Dans son travail de vidéo, elle cherche à démanteler les récits historiques et scientifiques dominants. Elle développe un imaginaire féminin émancipateur, à travers des notions telles que l’eau et la liquidité – comme exploration de l’altérité -, l’intelligence inter-espèces, la violence et le désir. 

21h20 – Nadir
Rencontre avec Dominique Gilliot, Oxytocine et Anouchka Oler Nussbaum à propos de la comédie musicale Apolypticomédie-magicale 
En amont du week-end, 3 artistes : Dominique Gilliot, Oxytocine et Anouchka Oler Nussbaum seront en résidence à l’Antre Peaux. Durant cette semaine, elles mélangeront leurs démarches artistiques naviguant entre performance et musique. Elles se nourriront des pratiques des autres invité.e.s de LITTÉRAGRRRLZ et produiront un journal de bord de leur recherche. Ce journal sera accessible toute la semaine à la lecture et deviendra collaboratif durant le festival. 

“J’ai avancé l’idée d’un genre de comédie musicale pour la restitution, car il y a des envies communes de faire des chansons. Il y aura donc alternance de textes (spoken), de chansons, il y a aura peut être des costumes, je ferai peut être du ruban et il y aura peut être un genre de scénographie bricolée. Une géographie plutôt. Je dis géographie car nous avons évoqué l’idée de centraliser ce commun d’abord autour de l’idée de fin du monde (apocalypse, un sujet qui anime Anouchka en ce moment), et peut être pour le formuler de manière interrogative, si il y a fin du monde, fin de monde.s, alors FIN DE QUELS MONDES ? FIN DE QUELLES HISTOIRES

Dans une optique plus joyeuse que l’habituelle vision catastrophiste apocalyptique, peut être pourra t-on envisager que si l’on peut choisir quels mondes on voudrait voir finir, ça ne serait pas si mal …”

D.Guillot

Samedi 2 avril

Un foodtruck sera sur place à partir du début de soirée.

14h > 17h Haïdouc
EAT YOUR HEART OUT (mange ton cœur) atelier d’écriture et de performance dégoulinantes avec Claire Finch

« j’avais si envie de parler de sexe et de ma vie, mais j’avais pas les mots assez vaseuses ; de l’extérieur je ne ressemble à rien mais de l’intérieur je brûle, je brûle. »

Écrivons corps sexe rage espoir amour. Expérimentons avec les écritures rugueuses et baveuses. Trouvons ensemble les limites de ce qu’on a peur d’écrire. aider les unXs les autres à confronter ses craintes d’écriture, par la puissance d’être entouré.e.s. Et enfin on va faire un concert punk textuelle en expérimentant avec les micros et autres dispositifs d’amplification et de distortion. 

14h > 20h – Infoshop
Le Soulèvement des Cariatides de Magali Dougoud 
Cette vidéo s’intéresse aux fontaines Wallace de Paris et aux Cariatides qui les ornent. En se révoltant par la danse dans un mouvement de renversement collectif, les Cariatides font couler la ville. Cette vidéo interroge nos devenirs-océaniques, faisant référence notamment au mythe de l’Atlantide noire.

15h > 19h – Transpalette
Exhibition HOPE WILL NEVER BE SILENT de Chiachio & Giannone & Family
Comme un prolongement de leurs recherches multiculturelles, Chiachio & Giannone rassemblent des mémoires LGBTQIA+ latino américaines, californiennes et aujourd’hui françaises.

17h  > 20h 
Stand librairie

16h30 – Houlocène
Rencontre avec VeiculoSUR
Cofondateurs : Maëlys Meyer, Marcela Olate, Mario Lopes, Martin Lanz, Thais Ushirobira.

VeiculoSUR invite LA Contracutural pour une lecture curatoriale sur le féminisme dans son programme de résidence. Lu Ehrlich et Leho De Sosa proposent un point de vue sudaka, transféministe et décolonial sur le matériel produit par les artistes résidentes, présenté sous forme de fanzine.

Maré de Matos, artiste brésilienne du programme de résidence veiculoSUR, sera également présente avec une intervention poétique. 

Liste des artistes représentées : Maré de Matos, Rebeca Carapia, Eliara Queiroz, Anna Tje, Didam Hou Braga, Paula Baeza Pailamilla, Anna Konjetzky, Alice Yura, Fjolla Hoxha et Malu Avelar.

Veiculo Sur est une résidence par et pour des artistes d’Amérique latine et des artistes dissidents d’Europe. Le projet cherche à imposer un dialogue du Sud vers le Nord. 
Des corps du Sud qui ne peuvent accéder au Nord qu’en migrant, dont le Nord n’attend qu’une main-d’œuvre bon marché, des matières premières de leurs terres, de l’exotisme à consommer en vacances. Un Nord qui fait de tous les territoires sa maison, qui invente son histoire et la transforme en Histoire, son art en Art. Un Nord qui met le Sud à son service, bible devant et vol, viol et appropriation derrière. C’est ainsi que circule le flux colonial entre le Sud et le Nord que Veiculo Sur veut disloquer. Nous vivons l’expérience d’un besoin d’action face à l’urgence. Nous avons besoin d’une réparation historique. Et nous utilisons l’art comme l’acte magique qui transforme l’illégitime en légitime. Avec nos corps, nous transportons l’action directe pour intervenir sur le territoire qui nous a façonné avec de la violence. Le Nord a inventé une petite histoire et l’a vendue comme la réalité, enterrant tout le reste. Nous venons tacher les feuilles de papier blanc avec le sang Sudaka qui sort de nos doigts à force de gratter pour trouver notre histoire.  Le Nord n’invite pas le Sud, il ne lui demande pas la permission, il ne lui offre rien en cadeau. Nous ne venons pas mendier une légitimité, demander gentiment d’être reconnus pour avoir une place. Nous venons occuper tous les espaces qu’on nous donnera ou pas, pousser les limites de ces espaces pour faire entrer toujours plus de Sud.  Par et pour toute illégitimité.

17h30 – Haïdouc
Restitution de l’atelier avec Claire Finch et les participant.es

18h30 – Houlocène
Performance Lettre à Barbie Noire de Rebecca Chaillon
Quand elle ne met pas en scène ou ne donne pas son corps à manger au public dans une performance anthropophagico-culinaire, Rébecca Chaillon écrit, notamment à elle-même. Quand les éditions de l’Arche lui proposent de contribuer aux Lettres Aux Jeunes Poétesses, elle se sent illégitime au milieu du panel invité, et face à l’œuvre de Rainer Maria Rilke qu’elle n’a pas lu. L’éditrice lui demande alors d’écrire à l’adolescente qu’elle a été, quand elle faisait pour la première fois l’expérience de l’inadaptation sociale, sexuelle, de genre, et que la pratique artistique lui semblait inaccessible. Cette lecture pourra être accompagnée d’une action physique, l’autre écriture de Rébecca Chaillon.

21h – Nadir
Apolypticomédie-magicale de Dominique Gilliot, Oxytocine et Anouchka Oler Nussbaum
Sur une idée de comédie musicale, un genre ou non-genre de scénographie est bricolée. Une géographie commune aux trois artistes autour de l’idée de fin du monde (apocalypse, un sujet qui anime Anouchka en ce moment), et peut être pour le formuler de manière interrogative, si il y a fin du monde, fin de monde.s, alors FIN DE QUELS MONDES ? FIN DE QUELLES HISTOIRES?
Dans une optique plus joyeuse que l’habituelle vision catastrophiste apocalyptique, peut être peut-on envisager que l’on puisse choisir quels mondes on voudrait voir finir, et ça ne serait pas si mal …

22h45 – Nadir – ANNULÉ
Concert de Meira Asher & Eran Zachs

REMPLACÉ PAR 

OXYTOCINE

Musique pour les yeux, les oreilles et les synapses.

Bestiole synthétique auto-enfantée dans le plaisir, OXYTOCINE en fait trop avec moins que R et accouche en .txt (rap, poésie, chanson), .mp3 (trap, ballade, pop, chanson française) & .img (clips documentaires, expérimental, conceptuel, art numérique) sur l’instrumentale.

 

À voir aussi

Wed. March 30 2022
15:0021:00
Free

Jouer inclusif

L’équipe du POD Pollinisation t’invite à deux sessions "Jouer inclusif". Jouer inclusif c’est créer un espace, un environnement où tout le monde peut jouer. À disposition, des jeux de société bienveillants, inclusifs et féministes, qui activent des temps d’échanges, de discussions, de débats, de réflexions.

HORS LES MURS : Tour du jeu
+